Répondre aux extrémistes sionistes sur l’extrémisme du Hamas!

par Noureddine Messaoud, mercredi 11 mars 2009, 19:39

C’est une bonne paradoxale chose de voir des sionistes contester l’extrémisme!, D’autant plus que nous sommes contre l’extrémisme, donc d’accord avec eux!
De notre côté, nous percevons les extrémistes, comme ceux qui refusent la différence d’autrui voir même l’autre en soi. les extrémistes ne se montrent jamais prêts à discuter mais plutôt à annihiler leurs interlocuteurs. d’autant plus qu’ils ne sont pas du tout prêts à reconnaître leurs défauts et leurs torts.
C’est dans ce sens, que nous nous opposons à l’extrémisme, peu importent ces origines, politiques, culturelles, sociales ou autres, et nous refusons pertinemment et en dessus de tout, l’extrémisme religieux, car détournant et vidant les religions de leurs vrais sens originels, étant donné que les religions sont venues initialement pour réaliser « le Bonheur » de l’homme.Le noyau idéel et moral des trois religions célestes est fondamentalement, tolérant et pacifique, donc bon, avant que l’homme le dissimule, triche avec ses fondements et le détourne pour accomplir ses propres intérêts. Dans ce domaine les sionistes et les nouveaux conservateurs sont très actifs et sont en train de manifester des efforts inestimables pour habiller leurs guerres matérielles avec des arguments religieux et spirituels, tout en essayant de drainer avec eux le monde arabo-musulman vers ce genre de guerres. En témoigne, ci-dessous, cette Harangue de George Bush :

 

En effet en mai 2008, George Bush déclara dans une allocution délivrée à la Knesset : « La lutte contre le terrorisme et l’extrémisme est le plus grand défi de notre temps. D’un côté, il y a ceux qui défendent les idéaux de la justice et la dignité avec les armes de la raison et de la vérité. De l’autre côté, il y a ceux qui poursuivent un projet de domination cruelle, en commettant le meurtre, en répandant la peur, en propageant des mensonges. » Pour George Bush, les conflits du Moyen Orient sont ceux du bien contre le mal. Dans ce combat biblique, Israël et les USA sont deux alliés indéfectibles, réunis par une même conviction mystique : « Que soit accomplie en Sion la Parole de Dieu. »

Malgré ce discours théologique et mystique de bush et des sionistes, rompant avec le rationalisme occidental habituel. Nous croyons – étant donné qu’il n y a pas de contradictions fondamentales entre les trois religions monothéistes – et nous persistons à croire qu’il ne s’agit pas objectivement d’une guerre de religions, comme la veulent les sionistes et les nouveaux conservateurs, et comme aiment souvent la cataloguer, en ce qui concerne la résistance palestinienne, par leurs discours sur le Hamas, focalisant sur son idéologie et ses références islamiques, et ce pour pouvoir l’intégrer dans le système de leur discours théologique, et par la suite lui coller l’étiquette de l’extrémisme islamiste, afin de pouvoir d’un côté « délégitimer » son militantisme – nonobstant, cette étiquette de l’extrémisme et du terrorisme a été collée à toute volonté palestinienne, contestante, résistante et « ripostante » à l’encontre du colonialisme sioniste, peu importe sa doctrine, religieuse ou laïque -, et donner d’un autre côté, la preuve qu’il s’agit d’une guerre de religions, entre l’occident ou le monde judéo-chrétien « libre » et cet orient musulman « ennemi de la liberté » – comme persistent à illustrer les sionistes et les nouveaux conservateurs-, et non pas d’une guerre matérielle se reposant sur la domination des terres et richesses des peuples de cette région.

La dernière guerre à Ghaza « contre le Hamas » – comme disent les sionistes, et non contre les innocents palestiniens telle qu’elle est objectivement- ainsi que toutes les guerres entre les palestiniens/arabes et Israël étaient des guerres d’occupation pour les sionistes et de libération pour les palestiniens/arabes. Il faut percevoir le Hamas dans ce contexte, c’est à dire comme une force de libération et de résistance. Son extrémisme ou non, sera une affaire de débat intellectuel interne au sein de la société palestinienne. D’autre part, et même si on qualifie le Hamas d’extrémiste, il faut toutefois signaler l’extrémisme sioniste, et se rendre compte de la différence qui existe, entre l’extrémisme du Hamas et celui des sionistes israéliens, qui hormis le fait que l’extrémisme du Hamas est considéré par l’occident comme terrorisme illégal, tandis que l’extrémisme israélien, comme légitime défense, cette différence est fondamentale, et consiste à ce que le Hamas lui s’extrémise pour libérer ses terres et retrouver les droits légitimes de son peuple. Tandis que les sionistes eux s’extrémisent pour voler les droits et les terres d’autrui, leur extrémisme ne s’appuyant pas sur des valeurs sûres, sur une force morale ou sur des éléments de légitimité objective, et ce malgré le détournement occidental et sioniste des vrais éléments de la problématique palestino-israéliennne à savoir, l’occupation, les injustices, et les tueries quotidiennes des palestiniens, vers une problématique théologique, religieuse et biblique afin de lui donner ces éléments de force manquants.

Il y a certainement, une grande différence ontologique entre l’extrémisme du Hamas, qui est, de celui qui cherche du pain sec pour manger et qui n’en trouve pas, et l’extrémisme du sionisme, qui est, de celui qui choisit entre les meilleurs caviars. Ou encore L’extrémisme de celui qui fuit son assassin versus l’extrémisme de celui qui traque sa proie.

N.Messaoud


Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s